Les gestes à éviter en cas de brûlures

Thé brûlant renversé sur les genoux, bras en contact avec la grille du barbecue, projections de graisses de cuisson, accidents ménagers, les causes de brûlures par contact avec une source de chaleur extrême sont nombreuses. Comment réagir ? Votre grand-mère vous conseille d’appliquer une rondelle de pomme de terre et votre amie vous suggère du dentifrice sur la peau brûlée. Est-ce une bonne idée ? Que faire pour éviter d’aggraver la situation ?

Découvrez ici les gestes à éviter absolument en cas de brûlure cutanée.

biseptine - écorchures

Agir tardivement

En cas de brûlure cutanée, l’objectif numéro 1 est de limiter l’extension de la brûlure. En effet, la chaleur emmagasinée par la peau lors du contact avec la source de chaleur est toujours présente. Elle continue donc à détruire la peau et aggrave la brûlure.

Les premiers gestes sont déterminants :

  1. Retirer immédiatement la personne victime de brûlure de la source de chaleur.
  2. Refroidir la zone brûlée avec de l’eau propre et tempérée. L’eau de 15° à 25°C bloque les effets de la chaleur et de la douleur.

Le cas de Gabrielle

Ce matin, Gabrielle, comme à son habitude, arrive à la cuisine pour prendre son café. Encore mal réveillée, elle renverse sa tasse de café chaud sur ses genoux. Que faire ?  

  • Enlevez le pyjama brûlé s’il ne colle pas à la peau.
  • Aller dans la baignoire ou sous la douche et faites couler de l'eau à 15-25°C sur la brûlure pendant au moins 15 minutes ou tant que la brûlure est douloureuse.
  • Puis séchez la peau délicatement sans frotter.  
café

 

S’il s’agit d’une brûlure superficielle, vous pouvez ensuite appliquer une fine couche de gel cicatrisant BiseptineCica® (dispositif médical) afin de créer une barrière protectrice (prévention des infections), de favoriser la cicatrisation et de soulager immédiatement grâce à son effet froid. La peau cicatrise en moins d’une semaine sans laisser de traces.  

Dans tous les cas, évitez les premiers gestes nocifs comme :

  • Mettre de l’eau glacée ou de la glace ;
  • Retirer les vêtements restés collés à la plaie ;
  • Percer les cloques ;
  • Appliquer un traitement local sans avis médical ;
  • Recouvrir immédiatement la brûlure avec des pansements ou des tissus. .

Sous-estimer la gravité de la brûlure et ne pas appeler les secours médicaux

La gravité d’une brûlure cutanée dépend de la profondeur et de l’étendue de la brûlure mais aussi de l’âge et de la zone corporelle touchée. Par conséquent, il est important de bien évaluer la gravité de la brûlure et d’appeler les secours médicaux si nécessaire.

Le cas de Paul

C’est dimanche et il fait beau, Paul prépare le barbecue dans le jardin. Il attise le feu, remue les braises. Une seconde d’inattention, une flamme plus haute qu'une autre et... hop, sa chemise prend feu. Comment réagir ? Que faire soi-même ? Quand appeler les secours ?

barbecue

Agir rapidement :

  • Soustraire Paul aux flammes, l’empêcher de courir avec sa chemise en feu et le recouvrir d'une couverture ou d'un vêtement en tissu non synthétique pour éteindre les flammes ;
  • L’aider à enlever ses vêtements brûlés, sauf s'ils collent à la peau et à retirer ses bijoux ;
  • Sécuriser l’environnement : éteindre les flammes avec une couverture anti-feu ou un tissu en fibre naturelle telle que du coton, de la laine ou du lin.

Estimer la gravité de la brûlure : l’étendue et la profondeur

L’estimation de l’étendue de la brûlure est exprimée en pourcentage de la surface corporelle. Le calcul prend pour référence la surface de la main qui représente 1 % de la surface corporelle. Si la brûlure atteint 10 % de la surface du corps :

  • Allonger Paul pour éviter un état de choc immédiat ;
  • Protéger la zone brûlée avec un linge propre et sec en coton ;
  • Couvrir Paul pour éviter les chocs de température et ne pas lui donner à boire ou à manger.

L’évaluation de la profondeur de la brûlure se fait en observant l’aspect de la peau et des lésions :

  1. La peau brûlée est rouge, sèche, sans cloque et douloureuse comme après un coup de soleil : c’est une brûlure du premier degré qui cicatrisera sans laisser de traces.
  2. La peau brûlée est gonflée, rouge, suintante, couverte de cloques contenant un liquide clair et les lésions sont très douloureuses : c’est une brûlure du second degré superficiel qui guérit sans laisser de séquelles.

En cas de brûlure du 1er degré ou de brûlure du 2ème degré peu étendue (c’est-à-dire moins de 10 % de la surface corporelle d’un adulte et moins de 5 % de la surface corporelle d’un enfant), vous pouvez procéder vous-même aux premiers soins en évitant les gestes nocifs. Dans le cas contraire, une intervention médicale est indispensable.

Appeler les urgences

Certaines situations nécessitent de faire appel aux services d’urgences. C’est impératif si :

  1. La brûlure est profonde : du 2ème degré avec plus de 10 % de la surface corporelle chez un adulte ou du 3ème degré.
  2. La surface de la brûlure est étendue : plus de 5 % de la surface corporelle chez un enfant de plus de 5 ans et plus de 10 % chez un adulte.
  3. La zone brûlée concerne le visage ou les mains.
  4. La victime est un enfant de moins de 5 ans ou une personne âgée.

Appliquez des remèdes de grand-mère

En cas de brûlure, la peau lésée est fragile et vulnérable. L’application de certains produits peut engendrer des complications : irritation, inflammation, infection et aggraver les lésions. 

Votre grand-mère, une amie ou internet vous conseillent toutes sortes de remèdes ou de produits aux résultats extraordinaires en cas de brûlures. Attention, la plupart d’entre eux sont nocifs et à éviter absolument.

Désobéir à votre grand-mère en abandonnant sans remords tous les remèdes maison

à base d’aliments qui augmentent considérablement le risque d’infection :

  • Les corps gras : beurre, huile, lait ;
  • Les légumes crus : rondelles de pomme de terre ou de concombre ;
  • La farine, les œufs, la sauce soja ;
  • Le vinaigre, le jus de citron...

Proscrire les produits irritants

Les produits irritants sont des substances totalement inefficaces et même dangereuses pour soulager une brûlure :

  • Le dentifrice : les composés chimiques décapants, blanchissants et mentholés qu’il renferme peuvent causer des brûlures chimiques sur une peau déjà abîmée. De plus, le menthol provoque un effet rafraîchissant trompeur et délétère ;

  • Les antiseptiques agressifs: alcool, eau oxygénée ;

  • Les antiseptiques colorés comme l’éosine qui empêchent de suivre l’évolution de la brûlure. 

Éviter les produits neutralisants

En cas de brûlures causées par la projection de produits chimiques corrosifs, ne cherchez pas à appliquer un produit neutralisant (base ou acide). Au contraire, commencez par rincer abondamment la zone brûlée avec de l'eau courante pour éliminer l’agent chimique agressif.

Le meilleur conseil à suivre en cas de brûlure cutanée est de n'appliquer aucun produit sans l’avis de votre pharmacien ou de votre médecin.

 

stack divider
produit biseptinecica

biseptineCica®

Dispositif Médical


Accélère la cicatrisation des plaies superficielles et forme une barrière protectrice.

 

En savoir plus

Où acheter biseptineCica®
(Dispositif Médical) ?

biseptine - brulures

Brûlures légères : que faire ?


De l'huile brûlante qui gicle de la poêle sur le bras nu ou un accident de barbecue dû à une imprudence ne sont que deux exemples de causes de brûlures domestiques légères.

 

Plus d’informations

L.FR.MKT.CC.07.2021.3854